Comment faciliter la vie d’une personne handicapée ?

Comment faciliter la vie d’une personne handicapée ?

29 juillet 2021 0 Par Stéphanie

Le quotidien des personnes handicapées est un vrai parcours du combattant, que ces derniers soient victimes d’accident, de maladie invalidante ou née infirme. En effet, leur infirmité les empêche de vivre normalement comme tout le monde. Ainsi, même les petites tâches quotidiennes que les personnes valides arrivent à effectuer très vite sans difficulté sont contraignantes pour eux. Cet état de choses entrave leur épanouissement et les met à l’écart dans la société. Il devient alors primordial de trouver des solutions pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite. Alors, vous avez envie de contribuer à rendre la vie quotidienne des personnes à mobilité réduite meilleure ? Voici quelques astuces qui vous seraient d’une grande utilité.

  1. Opter pour les logements adaptés aux handicapées

Les personnes en situation de perte de mobilité présentent toutes des besoins bien définis en termes de configuration de leurs demeures. Notez que ce besoin d’aménagement dépendra surtout de la forme d’infirmité dont est atteinte la personne handicapée. Toutefois, quel que soit le type d’infirmité dont elle souffre, certaines précautions doivent impérativement être prises en compte pour une bonne configuration de la maison. Vous devez éviter des portes trop étroites, des accès avec escaliers et sans oublier les plans de travail trop élevés. En effet, chacun de ces éléments peut constituer un frein à la bonne circulation des personnes à mobilité réduite dans leur propre demeure, ce qui rendra leur quotidien plus complexe.

Pour offrir le confort qu’il faut aux personnes handicapées dans leur maison, il existe des professionnelles d’ergothérapeutes spécialisés dans l’aménagement de domicile qui interviennent partout en France. Pour avoir accès à ces services, si vous vivez par exemple à paris, il vous suffira de lancer une recherche sur internet en vous servant du mot-clé aide à domicile paris, et vous serez rapidement dirigé vers les meilleurs.

Au cas où malgré tous vos efforts, rester à son domicile s’avère impossible, il vous suffira d’opter pour des solutions d’hébergement autres des structures spécialisées. À cet effet, il existe plusieurs Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes proposant des solutions spécifiques pour le logement des personnes handicapées du troisième Âge. La mission de ces établissements est de leur garantir des conditions de vie saine et épanouissante afin de préserver leur autonomie.

  1. Faciliter la mobilité des personnes handicapées

Arrivé à être actif et mobile chaque jour est un vrai défi pour les personnes handicapées. Mis à part leurs domiciles où ils sont appelés à vivre au quotidien, les handicapés doivent également faire face à de nombreux obstacles chaque jour pour se déplacer. À cet effet, beaucoup d’efforts sont consentis par les autorités soucieuses de faire progresser la législation concernant l’aménagement des voiries, pour faciliter la circulation des handicapés. Notez toutefois que malgré tous ces efforts, les changements ne se font pas encore ressentir. Quand nous prenons par exemple l’exemple des transports en commun, ils demeurent jusque-là difficiles d’accès aux personnes en situation de handicap. Ce qui les empêche de circuler facilement et de manière autonome dans toute la France.

On peut donc dire que rester actif au quotidien est un challenge de plus que les personnes à mobilité réduite doivent relever. C’est ainsi l’un des facteurs qui limite leur employabilité et entrave leur droit à l’emploi.

  1. Encourager les échanges et la socialisation des personnes handicapées

En plus de la réduction de mobilité, la communication est également un grand problème auquel font face les personnes handicapées. En effet, à cause de leur infirmité, les handicapés ont de grandes difficultés dans les relations sociales qu’elles entretiennent. Elles ont généralement un réseau d’ami très restreint. La principale raison de cette ségrégation sociétale est la discrimination et les malentendus auxquels ils font face au quotidien.

Quand on prend l’exemple des personnes atteint de troubles de la parole et de l’audition, leur langage gestuel n’est pas connu du grand public. Ils ne pourront donc pas communiquer avec tout le monde et se faire des amis hors de leur cercle quand bien même ils en auront envie. Ajoutons que le concept de séparation entre les écoles dites « classiques » et les écoles spécialisées, qui est tout de même bien pensé, ne fait qu’encourager ce phénomène de discrimination. Ce procédé rend les personnes handicapées moins susceptibles d’échanger avec d’autres personnes.

  1. Lutter contre la discrimination à l’emploi pour les personnes à mobilité réduite

L’employabilité des personnes à mobilité réduite reste à ce jour un véritable défi qu’il convient de résoudre pour permettre à ces derniers de vivre épanouis sur tous les plans. En effet, les entreprises emploient rarement les personnes handicapées pour plusieurs raisons. La plus évidente de toutes ces raisons est que ces entreprises ne sont généralement pas en mesure d’allouer un budget conséquent pour la modification des installations adaptées aux besoins et aux normes des handicapés.

Ajoutons que les personnes handicapées font également très souvent face à des discriminations liées à la rémunération. Cet état de choses vient notamment du fait que les employeurs pensent qu’ils sont moins productifs comparativement aux personnes non handicapées.